Divorcer en Égypte: Étude de l'application des lois du statut personnel par Hoda Fahmi

Divorcer en Égypte: Étude de l'application des lois du statut personnel

Titre de livre: Divorcer en Égypte: Étude de l'application des lois du statut personnel

Éditeur: CEDEJ - Égypte/Soudan

Auteur: Hoda Fahmi


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Hoda Fahmi avec Divorcer en Égypte: Étude de l'application des lois du statut personnel

On ouvre ici, pour information, le dossier du divorce en Égypte. On l'ouvre, on ne l'instruit pas, ce qui ne relève ni de notre intention ni de notre compétence. On tente plutôt d'en décrire les pièces. Pièces hétérogènes, sans doute, prélevées aux différentes strates de cette réalité feuilletée que constitue toute "institution sociale", considérée ici, selon le point de vue maussien, comme un "phénomène social total". S'agissant du divorce, cette approche s'impose, et ceci d'abord du fait de la caractéristique qu'a le groupe social qu'il met en jeu, la famille, de constituer une structure multifonctionnelle par excellence, "traversant" les dimensions sociales tant économique, démographique et éducative que religieuse, politique et juridique. C'est essentiellement sous ce dernier aspect que j'ai considéré le divorce, puisqu'il constitue un cas particulier de rupture d'alliance matrimoniale, en tant qu'elle est prise en compte et réglée par le droit. Mais, en pays d'Islam, ce dernier, surtout lorsqu'il concerne le statut personnel, est en rapport étroit avec la sphère du religieux, à travers la shari'a et plus précisément le fiqh. Vu cette double attache au droit "positif" et à la loi religieuse islamique, le problème du divorce et de sa législation constitue un enjeu politique et idéologique important, comme l'ont montré les polémiques et débats nombreux qui ont précédé et accompagné l'adoption, par l'Assemblée du Peuple, de la nouvelle législation sur le statut personnel, en 1979, puis sa remise en cause, principalement dans la presse, et enfin les modifications qui lui ont été apportées en 1985.